Tour d’horizon Superstock 2021

2021-11-02T08:44:30+01:00novembre 2nd, 2021|2021|

BMRT 3D Maxxess Nevers décroche cette saison sa première coupe du monde FIM d’Endurance devant No Limits Motor Team et National Motos Honda. Dans cette catégorie Superstock qui forme le cœur du plateau en Endurance mondiale, d’autres équipes se sont mises en valeur lors de cette saison à rebondissements.

BMRT 3D Maxxess Nevers décroche sa première coupe du monde FIM d’Endurance avec panache. Deuxième Superstock aux 24 Heures Motos, ce team privé français sur Kawasaki s’est imposé sur les deux courses suivantes à Estoril et au Bol d’Or. Le BMRT 3D Maxxess Nevers a même fait mieux en terminant troisième au classement général lors d’un Bol d’Or épique. La coupe du monde en poche avant la course finale et République tchèque, l’équipe de Romain Mangé a tenu à s’aligner sur les 6 Hours of Most mais des chutes l’ont contraint à l’abandon.

Les héros Superstock sur la finale sont les Italiens du No Limits Motor Team sur Suzuki. Après deux podiums aux 24 Heures Motos et au Bol d’Or, ils s’imposent sur les 6 Hours of Most. Le No Limits Motor Team décroche, comme la saison dernière, la deuxième place en coupe du monde FIM Superstock.

Troisième Superstock cette saison, National Motos Honda faisait figure de favori après une victoire aux 24 Heures Motos et une 2e place aux 12 Hours of Estoril. Mais comme de nombreuses équipes, le Bol d’Or a été fatal à l’équipe du concessionnaire parisien.

Falcon Racing boucle sa plus belle saison. Grâce à sa régularité, cette équipe française sur Yamaha termine quatrième en marquant des points importants sur chaque course.

Le Team 18 Sapeurs-Pompiers CMS Motostore espérait mieux que la cinquième place Superstock cette saison. L’équipe française avec sa Yamaha rouge faisait partie des favoris mais sa saison a mal débuté au Mans. La Yamaha 18 était impliquée dans l’accrochage collectif du premier tour. Sur le podium Superstock à Estoril, le Team 18 Sapeurs-Pompiers CMS Motostore a également été contraint à l’abandon au Bol d’Or.

Energie Endurance 91 fait un bon dans la hiérarchie mondiale Superstock. Sixième cette saison, l’équipe française sur Kawasaki termine en beauté avec la 3e place Superstock aux 6 Hours of Most.

Absent sur la finale à Most, Pitlane Endurance termine au 7e rang du Superstock 2021 après des places dans le Top10 sur les trois premières courses de la saison dont une 4e place Superstock aux 24 Heures Motos.

Huitième Superstock classé en 2021, RAC41 ChromeBurner a connu un début de saison difficile mais a signé son plus beau résultat au Bol d’Or. L’équipe française Honda a terminé 4e au général et 2e équipage Superstock au Castellet.

Neuvième, le Team 33 Louit April Moto (Kawasaki) a connu une saison inégale avec une 12e place au Mans et un abandon au Bol d’Or mais une belle 4e place Superstock à Estoril.

OG Motorsport by Sarazin (Yamaha) termine 10e Superstock grâce à une 4e place dans la catégorie au Bol d’Or.

Onzième, JMA Motos Action Bike (Suzuki) est allé au bout de toutes ses courses sauf au Bol d’Or en raison d’une chute en tout début de parcours. Mais JMA termine sur une 5e position Superstock à Most.

Il devance le TRT27 Bazar 2 la Bécane (Suzuki) et Players (Kawasaki). Le Wójcik Racing Team 2, très remarqué la saison dernière, se classe au 15e rang Superstock cette année.

On note aussi la 5e place Superstock à Estoril de Slider Endurance qui se classe 17e, la 4e place Superstock à Most des Italiens d’Aviobike classé 18e, la 6e place Superstock au Bol d’Or des Anglais de ADSS 97 classé 20e, la 7e place Superstock au Mans de LH Racing classé 21e.

Le British Endurance Racing Team et le Team 202 ont également marqué des points, respectivement aux 12 Hours of Estoril et aux 24 Heures Motos. Cela leur permet d’inscrire leurs noms dans les tablettes de l’Endurance en catégorie Superstock.

Tous les résultats et classements de la saison FIM EWC 2021