News

Suzuki veut reconquérir le podium

2018-07-16T17:01:43+02:00juillet 16th, 2018|2017-2018, Suzuka 8 Hours 2018|

Neuf Suzuki sont attendues au départ des Suzuka 8 Hours et certaines affichent clairement des ambitions de podium.

Chez les équipes japonaises engagées sur les Suzuka 8 Hours, le Yoshimura Suzuki Motul Racing et le Team Kagayama se disputent la vedette.

L’officiel Yoshimura Suzuki Motul Racing s’est déjà imposé quatre fois à Suzuka, sur la toute première édition en 1978 puis en 1980 et plus récemment en 2007 et 2009. Régulièrement sur le podium, Yoshimura Suzuki Motul Racing a réinvité cette année au guidon Takuya Tsuda, pilier de cette équipe depuis 2013, et le Français Sylvain Guintoli, champion du monde FIM Superbike 2014 et pilote d’essais MotoGP pour Suzuki. Ils feront équipe cette année avec Bradley Ray, pilote de British Superbike, ou avec Kasuki Watanabe. Objectif, le podium. L’an dernier, la Suzuki #12 avait réalisé une superbe remontée jusqu’en 7e place après une chute en tout début de course.

Kagayama retrouve Schwantz
Le Team Kagayama, créé en 2013 par Yukio Kagayama, l’ancien pilote vedette du Yoshimura Suzuki Motul Racing, s’est tout de suite imposé comme animateur des Suzuka 8 Hours. Yukio et le Team Kagayama sont montés sur la 3e marche du podium dès leur première apparition à Suzuka en 2013 avec Kevin Schwantz et Noriyuki Haga mais aussi en 2014 avec Noriyuki Haga et Dominique Aegerter, puis en 2015 avec Haga et Ryuichi Kiyonari. Après deux années en demi-teinte (6e et 17e à l’arrivée), Yukio Kagayama sera au guidon de la Suzuki #71 avec Naomichi Uramoto et Joe Roberts, pilote américain engagé en Moto2 qui fera ses débuts à Suzuka. Kevin Schwantz fait son retour en qualité de team manager. Le Team Kagayama se distingue aussi parmi les équipes japonaises par ses pneus Dunlop.

Tommy Bridewell et Josh Waters au départ
Parmi les autres équipes japonaises au départ sur Suzuki, il faudra surveiller le S-Pulse Dream Racing de Hideyuki Ogata qui a recruté Tommy Bridewell. Le pilote de British Superbike, qui a déjà participé deux fois au Suzuka 8 Hours, a terminé 10e avec le YART Yamaha en 2014. Le MotoMap Supply est aussi une équipe en vue avec Yoshihiro Konno, Josh Waters, le triple champion Superbike australien et l’ancien pilote de MotoGP, Nobuatsu Aoki. Ce trio a terminé 9e l’an dernier à Suzuka.

Le Suzuki Endurance Racing Team voudra faire entendre sa voix parmi ces Suzuki japonaises. Vincent Philippe, Etienne Masson et Gregg Black comptent bien terminer une difficile saison 2017-2018 sur une bonne note au Japon.

Autre Suzuki européenne au départ à Suzuka, le Team R2CL qui s’annonce au départ avec le champion Superbike sud-africain Clinton Seller et les Australiens Aaron Morris et Billy McConnell.