News

Retour sur les 8 Hours of Sepang

2020-01-08T10:15:42+01:00janvier 8th, 2020|2019-2020, 8 Hours of Sepang 2019|

La première édition des 8 Hours of Sepang a marqué les esprits. Retour sur ce nouveau rendez-vous du Championnat du Monde FIM EWC en Malaisie avec ses acteurs.

Honneur au vainqueur et au héros de cette course atypique et inédite. Niccolò Canepa, pilote italien du YART Yamaha, garde un souvenir fort de l’arrivée des 8 Hours of Sepang. « Après avoir franchi la ligne d’arrivée, ça été incroyable de voir tout le paddock me féliciter à mon arrivée au parc fermé ! Ce n’est qu’à ce moment-là que j’ai réalisé à quel point je venais de boucler une course complétement folle ».

Pour Robin Mulhauser, pilote suisse de l’équipe Moto Ain, garde un souvenir ému de leur victoire en catégorie Superstock. « J’ai vraiment apprécié la cérémonie du podium. On y a reçu les plus belles coupes qu’on ait jamais eu ! Je connaissais déjà le circuit mais j’ai découvert ce magnifique tracé de Sepang de nuit avec des éclairages parfaits ».

Le tracé de Sepang fait l’unanimité
Cette première course d’Endurance en Malaise, qui s’est disputée de jour et de nuit sous les nouveaux éclairages du Sepang International Circuit, a séduit l’ensemble du plateau.
« C’est le plus beau circuit du championnat » affirme simplement Louis Rossi, pilote du Team ERC Endurance.
« C’est une des plus belles pistes avec Suzuka, parce qu’elle est mythique et très diversifiée » ajoute Erwan Nigon, pilote du Webike SRC Kawasaki France.
Même sensations pour Gregory Leblanc, pilote du JEG Racing Team, « La piste est magnifique avec beaucoup de virages rapides et du dénivelé. Super ! ».
« C’est une piste vraiment top, j’ai déjà envie d’être l’année prochaine, avoue l’Espagnol David Checa, pilote Webike SRC Kawasaki France qui ajoute : ça fait vraiment plaisir de faire une course en décembre à plus de 27° avec des pilotes de MotoGP ».

De grands moments sportifs
Gino Rea, pilote britannique de l’équipe polonaise Wójcik Racing Team, garde un souvenir fort de cette confrontation. « J’ai partagé la piste avec Franco Morbidelli, un des meilleurs pilotes MotoGP actuels et c’était incroyable de me qualifier à quelques dixièmes de lui en deuxième position ».

Jérémy Guarnoni, pilote du Webike SRC Kawasaki France a apprécié une autre particularité sportive des 8 Hours of Sepang. « La formule Top10 Trial est exceptionnelle. J’ai trouvé ça génial et j’espère qu’on le reverra sur d’autres épreuves EWC ». Le Top10 Trial remet en piste, pour un tour lancé, les pilotes les plus rapides des dix premières équipes à l’issue des qualifications. Leurs performances redistribuent les dix premières places sur la grille de départ. Le Top10 Trial est aussi en vigueur aux Suzuka 8 Hours.

Un premier double événement réussi à Sepang
En décembre dernier à Sepang et pour la première fois en Malaisie, le double événement Races of Malaysia associait avec succès les motos et les autos pour la 2e épreuve du championnat du Monde FIM EWC 2019-2020 et la grande finale 2019 du Championnat FIA WTCR. Cette grande première a marqué les esprits.

Ce double événement inédit en Malaisie a été apprécié par les participants des deux disciplines. Le tracé du Sepang International Circuit, rapide et technique à la fois et parfaitement éclairé pour les courses de nuit, fait l’unanimité chez les pilotes auto et moto. Avec des journées exclusivement dédiées aux deux ou aux quatre roues, les pilotes auto et moto ont pu venir se soutenir lors de leurs essais et des courses à Sepang.

Tous les pilotes ont aussi particulièrement été marqués par les activités extra sportives qui réunissaient FIM EWC et FIA WTCR. Un rendez-vous au pied des tours Petronas au centre de la capitale malaise suivi d’une grande parade auto et moto dans les rues de la ville a donné le ton dès le mardi soir.  « La parade un peu folle dans les rues de Kuala Lumpur escortée par la police » restera un des souvenirs les plus marquants pour Gregg Black, pilote du Suzuki Endurance Racing Team. « C’était un super moment » se rappelle aussi Mike di Meglio, pilote du F.C.C. TSR Honda France. « C’était génial de pouvoir rouler dans les rues de Kuala Lumpur avec ma moto de course, comme un rêve devenu réalité » avoue Robin Mulhauser, pilote Moto Ain, l’un des participants à ce grand défilé de quatorze motos FIM EWC et de huit voitures engagées en WTCR organisé en centre-ville de Kuala Lumpur mardi soir par SIC et le Ministère du Tourisme de Malaisie.

Une autre grand événement restera dans toutes les mémoires : la grande party qui a réuni dimanche soir l’ensemble des équipes auto et moto pour une soirée particulièrement animée sur le Circuit International de Sepang.