Le désormais duo EWC du SERT victime de la pluie en qualification à Suzuka

2022-08-06T04:06:29+02:00août 6th, 2022|2022|

Le Yoshimura Suzuki Endurance Racing Team Motul aura du pain sur la planche avec seulement deux pilotes, dimanche, sur le troisième rendez-vous du Championnat du Monde d’Endurance de la FIM, après que la pluie a perturbé les sessions de son pilote Rouge lors des qualifications pour ces 43e Coca-Cola 8 Heures de Suzuka.

L’équipe qui occupe la tête du championnat est passée de trois à deux pilotes à la suite du forfait de Sylvain Guintoli en raison d’une blessure à la main contractée lors d’une chute en test. Avec Kazuki Watanabe et Gregg Black seulement pour piloter sa machine, elle n’a pu prendre part qu’à deux groupes de qualification – celui des pilotes Rouges pour Watanabe et Jaunes pour Black.

Malheureusement pour elle, les deux sessions réservées aux pilotes Rouges se sont déroulées sur le mouillé, d’où des chronos lents. Même si Watanabe a signé le deuxième meilleur temps en Q2, la moyenne de celui-ci et de celui de Black était naturellement moins rapide que celles de leurs adversaires calculée sur trois sessions – dont celles des pilotes Bleus et Jaunes qui se sont déroulées sur une piste relativement sèche.

Les conditions ne nous ont vraiment pas été favorables”, a expliqué le team manager Damien Saulnier. “Gregg a fait de bons temps, mais Kazuki a roulé sous la pluie. Comme nous n’avons que deux pilotes, notre classement n’est pas bon.”

La chose importante sera la course. Le fait que nous n’ayons que deux pilotes pour une épreuve aussi dure signifie que nous devons adopter une stratégie spéciale. Mais ça va être difficile pour toutes les équipes. Notre but est de garder un œil sur nos rivaux pour le titre, et d’inscrire autant de points que possible afin de nous rendre au Bol d’Or toujours en tête du championnat.”

Avant le forfait de Guintoli évoqué plus haut, le SERT avait déjà subi celui de son pilote belge Xavier Siméon, pour cause de Covid.

Nous jouons de malchance depuis le début de la semaine”, a déploré le directeur de l’équipe, Yohei Kato. “En qualification, la pluie a empêché Kazuki de signer un bon temps et les équipages de trois pilotes ont eu un avantage puisque deux ont pu rouler dans des conditions sèches. Mais nous avons montré de belles choses aux essais et la course est une histoire complètement différente ! Nous voulons tout faire pour essayer de défendre notre titre.”

Black n’est pas testé longtemps pilote Capitaine. “Les premiers jours à Suzuka ont été difficiles, car nous n’avons pas souvent de chance de rouler dans des conditions aussi chaudes. Mais les essais libres se sont terminés sur une bonne note. Nous étions donc assez confiants pour les qualifications”, dit-il.

J’ai bénéficié d’une météo nuageuse, mais avec une température qui diminuait, ce qui m’a permis d’avoir un bon rythme et de faire quelques bons chronos. Nous pensions pouvoir être dans le top 5, mais malheureusement, Kazuki n’a jamais pu rouler sur le sec. C’est dommage, car il y avait un ou deux points à prendre en qualification. Mais le plus important est la course. Ça va être très difficile pour nous. C’est une course physique, et nous ne sommes que deux pilotes. L’objectif sera de prendre autant de points que possible.”

Quant à Watanabe, il a vécu des séances de qualification frustrantes à domicile.

Nous n’avons pas pu appliquer notre stratégie, car les conditions ont été mauvaises dans mes deux sessions”, a-t-il rappelé. “La pluie est arrivée et je n’ai rien pu faire. Je suis vraiment désolé pour l’équipe et tous les fans qui nous soutiennent. Nous allons partir de loin sur la grille, ce qui va rendre la course plus difficile. Mais demain est un autre jour et nous allons faire de notre mieux.”