News

Le Bol d’Or, une course folle

2018-09-28T15:06:04+02:00 septembre 28th, 2018|2018-2019, Bol d’Or 2018|

Multiples changements de leaders, coups de théâtre à répétition, coups durs et retours de fortune… Le 82e Bol d’Or a été une édition fantastique dont le suspense nous a tenu en haleine durant deux tours d’horloge. Retour sur les plus grands moments de cette manche d’ouverture de la nouvelle saison FIM EWC 2018-2019 disputée à la mi septembre sur le Circuit Paul Ricard.

Le premier tour de course a donné le ton. Après la meilleure sortie de grille pour Randy de Puniet parti en pole position pour le Team SRC Kawasaki France, Gregg Black a viré en tête dès le premier virage au guidon de la Suzuki Endurance Racing Team puis Kenny Foray a pris le commandement dans la ligne droite du Mistral calé dans la bulle de la ERC-BMW Motorrad Endurance pour boucler le premier tour en tête. Avec trois leaders sur le deux premières minutes de course, les 24 heures du Bol d’Or 2018 s’annonçaient particulièrement palpitantes.

45 changements de leader en 24 heures
Dès le deuxième tour de course, le Team SRC Kawasaki France a repris le commandement devant le Suzuki Endurance Racing Team, ERC-BMW Motorrad Endurance, F.C.C. TSR Honda France, YART Yamaha et Honda Endurance Racing. Ces six équipes officielles ont toutes inscrites leur nom en haut de tableau à un moment de la course. En 24 heures, on enregistre 45 changements de leader. En tête, on trouve le Team SRC Kawasaki France avec 430 tours aux commandes de l’épreuve. Mais, comme beaucoup d’autres, l’équipe Kawasaki a connu plusieurs alertes et quelques déboires.

Incessants revers de fortune
Le premier coup dur atteint ERC-BMW Motorrad Endurance avec une machine rudement touchée suite à un accrochage et une chute. L’équipe BMW abandonnera durant la nuit. Un autre coup du sort touche ensuite le YART Yamaha vers 19 h avec la chute de Niccolò Canepa suite à une fuite d’huile. L’équipe autrichienne, repartie 25e à 7 tours du leader, terminera 2e à 54 secondes du vainqueur. Puis vers 21 h, le F.C.C. TSR Honda France perd 8 tours sur un souci électrique. Au même moment, même type de problème pour le leader, le Team SRC Kawasaki France, perd un tour et laisse au Suzuki Endurance Racing Team le soin de mener les débats. Mais une casse de repose-pied puis une chute peu après minuit retardent l’équipe Suzuki qui cède le commandement à Honda Endurance Racing avant que l’équipe Honda n’entre au box en raison de soucis de moteur qui la conduiront à l’abandon dimanche matin. Ces multiples péripéties et revers de fortune permettent au Team SRC Kawasaki France de reprendre la main et de se forger une avance de 4 tours avant de connaître de nouveaux problèmes électriques à moins de 3 heures de l’arrivée.

Le F.C.C. TSR Honda France, revenu en force après ses problèmes de débuts de course, prend alors la course en main et s’emploie à contenir la remontée du YART Yamaha jusqu’à 15 h.

Nouvelle piste, nouveaux records, nouveaux chiffres
Le Bol d’Or 2018, disputé sur un tracé du circuit Paul Ricard légèrement modifié, a aussi apporté son lot de nouvelles références et de records. Sur une piste de 5 673 m contre 5 791 m précédemment, Randy de Puniet a établi en qualifications le nouveau temps à battre sur un tour en 1’54.007 et Broc Parkes (YART Yamaha) signe le meilleur tour en course en 1’55.487.

Sur 59 équipages au départ, 37 teams sont classés à l’arrivée. Nouveau record à battre en 24 heures sur le Circuit Paul Ricard : 698 , le nombre de tours parcourus par le vainqueur F.C.C. TSR Honda France et par YART Yamaha.