News

Le Bol d’Or inoubliable de Gino Rea

2019-10-17T10:37:13+02:00octobre 17th, 2019|2019-2020, Bol d’Or 2019|

Deuxième à l’arrivée d’un Bol d’Or très chahuté par la météo, le Wójcik Racing Team a aussi fait le spectacle en tête. Gino Rea, le héros d’un début de course époustouflant, se souviendra toujours de ce week-end de septembre sur le Circuit Paul Ricard.

Au départ sur une piste détrempée et au guidon de la Yamaha du Wójcik Racing Team, Gino Rea a fait le show en tête. Venu du Championnat du Monde FIM Supersport, le pilote anglais a rejoint cette équipe polonaise aux 24 Heures Motos 2019. Au commandement d’un début de course épique du 6e tour à son arrêt ravitaillement, Gino Rea a encore des étoiles dans les yeux quand il parle du Bol d’Or.

 « La course a été lancée sur le mouillé avec beaucoup d’eau sur la piste. Je savais que je pouvais être performant mais c’était ma première course EWC sous la pluie donc je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. Parti de la dixième place, j’ai doublé quelques concurrents, je me suis retrouvé entouré des teams officiels et j’étais à l’aise. Arrivé en deuxième position, je me suis dit que ce serait vraiment cool de mener la course avant de repasser la ligne donc j’ai doublé Freddy Foray. C’était surréaliste de mener le Bol d’Or même juste pour un tour. J’ai été surpris par un coup de vent et j’ai commis une erreur. J’ai freiné sur la ligne de peinture dans le virage n°1. J’ai un peu perdu l’avant mais j’ai réussi à rester sur mes roues et en piste. Après ça, je me suis dit qu’il valait mieux aller à mon rythme et que si quelqu’un me doublait, tant pis, je n’allais pas prendre tant de risques si tôt dans la course juste pour être en tête. Mais une fois à mon rythme, j’ai réussi à me forger une avance de 13 secondes en tête. C’était fou mais je me sentais bien sur la moto et j’ai compris que nous pouvions faire une très belle course. C’était un week-end extraordinaire dont je me souviendrais toujours. Lorsque j’ai franchi la ligne d’arrivée, le soulagement était incroyable. Le plus sympa aura été de mener la course à deux reprises mais le plus satisfaisant a été de monter sur le podium avec mes coéquipiers, Christoffer Bergman et Axel Maurin, et de savoir que notre travail acharné avait payé. Je suis vraiment heureux pour le Wójcik Racing Team, c’est une incroyable réussite pour une équipe relativement nouvelle. J’ai hâte d’être à nouveau en piste à Sepang. »