La pole à domicile en EWC pour HRC aux 8 Heures de Suzuka

2022-08-06T12:29:38+02:00août 6th, 2022|2022|

Un Top 10 Trial retardé et au déroulement modifié, pour cette la troisième manche du Championnat du Monde d’Endurance de la FIM, a vu Tetsuta Nagashima s’emparer de la pole position en 2’04”934 sur la CBR1000RR-RSP n° 33 du Team HRC alors que le YART figurera en tête, au départ, des concurrents engagés à l’année en EWC.

Après que des conditions mixtes ont affecté le roulage à Suzuka jusque-là, le format de la lutte pour la pole sur un tour a été revu sur une durée de 40 minutes pour les deux pilotes désignés par chaque équipe.

Du côté du Team HRC en Bridgestone, Nagashima a été le premier en piste, signant le tour de la pole dès son premier tour lancé avec un chrono qui n’allait pas être battu de toute la séance.

Je suis très content que nous ayons décroché la pole position”, a dit le Japonais. “Malheureusement, nous n’avons pas eu le Top 10 Trial prévu aujourd’hui. Quoi qu’il en soit, c’est très bien de s’élancer de la pole position. Demain, nous allons faire du super boulot.”

La deuxième place a été prise par une autre moto engagée seulement à Suzuka, la ZX-10R n° 10 du Kawasaki Racing Team Suzuka 8H, Jonathan Rea compensant sa chute lors des EL2 par un temps de 2’05”149 en fin de séance.

Je suis très content de ce chrono”, a dit Rea. “Je me suis un peu laissé surprendre ce matin par les pneus Bridgestone car c’était la première fois que j’utilisais ce tendre. “Nous avons travaillé surtout avec le pneu pour la course et j’ai surestimé le niveau de grip du tendre dans ce changement de direction.”

Je soutiens totalement les directeurs de course qui ont modifié le format du Top 10 Trial car de nombreux pilotes n’avaient pas accompli un seul tour chrono, alors pour moi, aller en super pole et faire un seul tour aurait été très étrange. À la place, nous avons eu 40 minutes pour faire un temps et pas à pas, j’ai compris ce pneu tendre. Mon temps au tour est assez bon, j’ai commis quelques erreurs mais je suis très content de cette deuxième place.”

Félicitations à Tetsuto pour son incroyable tour rapide. Mes équipiers font aussi du très bon boulot ce week-end et nous avons une super position de départ.”

Menant la charge parmi les concurrents réguliers de l’EWC, le YART – Yamaha Official Team EWC a vu ses trois pilotes tous autorisés à prendre la piste dans cette séance, comme le format modifié le permettait, et tous trois ont signé des chronos dans les 2’05”.

C’est Karel Hanika qui a réalisé le sien en premier et le plus rapide, en 2’05”769, devant Marvin Fritz en 24’05”776 et Niccolò Canepa en 2’05”981, illustrant combien le niveau est proche entre les trois pilotes du YART.

Je suis super content d’être assis là avec ces gars, alors félicitations à Honda et Kawasaki”, a dit Hanika. “Tout d’abord, je n’aurais pas dû rouler aujourd’hui car j’ai subi une grosse chute hier et le Top 10 Trial aurait dû être pour mes équipiers. Me pointer ici avec le meilleur tour sur la Yamaha est très bien, mais le plus important est que nous sommes rapides tous les trois.”

En arrivant sur cette course, nous savions que nous manquions un peu de rythme en test comparé aux autres, et c’est ce sur quoi nous avons travaillé cette semaine. Nous pouvons sentir les progrès dans les conditions sèches et même sur le mouillé. Nous devons probablement nous améliorer dans les conditions mixtes, mais j’espère que nous pourrons faire quelque chose de bien demain.”

Le deuxième temps des habitués de l’EWC est revenu à la CBR1000RR-R Fireblade n° 5 de F.C.C. TSR Honda France, alors que la M1000RR n° 33 du BMW Motorrad World Endurance Team s’est qualifiée neuvième après un tour en 2’06”897 pour Markus Reiterberger.