Retour

Actualités

Independent Teams Under Contract

Independent Teams Under Contract

15/09/2016 10:25

Afin d’amplifier le soutien accordé aux équipes privées FIM EWC qui font battre le cœur de l’Endurance, Eurosport Events annonce la sélection de quinze « Independent Teams Under Contract » qui recevront une dotation globale de 185 000 € répartie entre primes et soutien logistique.

En parallèle au EWC Dunlop Independent Trophy destiné à aider les équipes privées équipées en pneus Dunlop, Eurosport Events et les organisateurs des six épreuves de la saison 2016/2017 vont soutenir quinze équipes privées, « Independent Teams Under Contract », qui s’engagent à courir sur la saison 2016-2017. Ce dispositif prévoit une dotation globale de 150 000 € répartie entre primes fixes et primes sur résultats leur seront attribuées en fin de saison.

Afin de leur permettre de défendre aussi leurs chances à Suzuka, finale de la saison EWC 2016/2017, une enveloppe de 35 000 € est prévue pour le soutien logistique de ces équipes privées sous contrat.

Quinze équipes ont été sélectionnées, huit engagées en Superstock et sept en Formula EWC, ainsi que deux équipes suppléantes retenues en cas de forfait d’un des teams sous contrat.

Independent Teams Under Contract 2016/2017

independent-teams-under-contractfr

Les pilotes féminines sont sous les feux de l’actualité. Au Bol d’Or, le week-end dernier, Lucy Glöckner a enflammé la fin de course dans sa lutte pour le podium. Mais il y avait aussi à l’arrivée l’équipage 100 % féminin du Girls Racing Team avec Amandine Creusot, Jolanda Van Westrenen et Muriel Simorre, et la pilote féminine du Flam Racing, Margaux Wanham.

Les pilotes féminines sont sous les feux de l’actualité. Au Bol d’Or, le week-end dernier, Lucy Glöckner a enflammé la fin de course dans sa lutte pour le podium. Mais il y avait aussi à l’arrivée l’équipage 100 % féminin du Girls Racing Team avec Amandine Creusot, Jolanda Van Westrenen et Muriel Simorre, et la pilote féminine du Flam Racing, Margaux Wanham.

Quatrième à l’arrivée du Bol d’Or, Völpker NRT48 Schubert Motors by ERC a enflammé la fin de course avec un duel épique qui a opposé Lucy Glöckner, pilote de cette BMW allemande privée et Sébastien Gimbert, pilote officiel du Honda Endurance Racing, qui s’impose sur le fil à l’arrivée. Cet exploit s’accompagne d’une victoire en EWC Dunlop Independent Trophy assortie d’une prime de 5 000 €.

Quatrième à l’arrivée du Bol d’Or, Völpker NRT48 Schubert Motors by ERC a enflammé la fin de course avec un duel épique qui a opposé Lucy Glöckner, pilote de cette BMW allemande privée et Sébastien Gimbert, pilote officiel du Honda Endurance Racing, qui s’impose sur le fil à l’arrivée. Cet exploit s’accompagne d’une victoire en EWC Dunlop Independent Trophy assortie d’une prime de 5 000 €.

Le Bol d’Or à deux pilotes est un véritable défi à l’ère des machines modernes. Malgré le forfait de leur 3e pilote juste après les qualifications, National Motos a décidé de prendre le départ avec Emeric Jonchière et Stéphane Egéa.

L’Endurance est une discipline exceptionnelle à facettes multiples. Le championnat du monde FIM EWC se nourrit des exploits des pilotes, des équipes, des machines et aussi des manufacturiers pneumatiques. La démonstration en a été faite au Bol d’Or.

L’Endurance est une discipline exceptionnelle à facettes multiples. Le championnat du monde FIM EWC se nourrit des exploits des pilotes, des équipes, des machines et aussi des manufacturiers pneumatiques. La démonstration en a été faite au Bol d’Or.

Le GMT94 Yamaha, champion du monde en titre, remporte son premier Bol d’Or depuis 2007. L’équipe officielle française s’impose devant le Wepol BMW Motorrad Team by Penz13 et le Honda Endurance Racing qui nous offert un finish historique avec un duel entre Sébastien Gimbert et Lucy Glöckner, pilote allemande du Völpker NRT48 Schubert Motors by ERC.

Le GMT94 Yamaha, champion du monde en titre, remporte son premier Bol d’Or depuis 2007. L’équipe officielle française s’impose devant le Wepol BMW Motorrad Team by Penz13 et le Honda Endurance Racing qui nous offert un finish historique avec un duel entre Sébastien Gimbert et Lucy Glöckner, pilote allemande du Völpker NRT48 Schubert Motors by ERC.

Depuis 21 heures de course au Bol d’Or, le Tati Team Beaujolais Racing se bat pour la victoire en Superstock. Cette équipe française sur Kawasaki pointe à la 5e place et domine la catégorie Superstock.