Retour

Actualités

GMT94 Yamaha en pole position

GMT94 Yamaha en pole position

19/05/2017 14:08

Le GMT94 Yamaha partira demain samedi en pole position des 8 Heures d’Oschersleben, 3e manche du FIM EWC 2016_2017, devant le YART Yamaha Official EWC Team et le Team LRP Poland.

Le GMT94 Yamaha confirme sa position de leader sur la grille de départ des 8 Heures d’Oschersleben. Aux côtés de David Checa et de Mike Di Meglio, Niccolò Canepa est le héros du jour avec un tour bouclé en 1’26.872, meilleur individuel des deux séances qualificatives et unique performance sous la barre de 1’27.

Le GMT94 Yamaha devance sur la grille le YART Yamaha Official EWC Team de Broc Parkes, Marvin Fritz et Kohta Nozane. La Yamaha autrichienne pointe à moins d’une demi seconde de la R1 française ce qui augure un nouveau duel pour la course. Le GMT94 Yamaha, qui reste sur deux victoires consécutives aux 8 Heures d’Oschersleben, vise bien sur le triplé.

Troisième sur la grille, la surprenante BMW du Team LRP Poland est menée par Markus Reiterberger, Lukas Trautmann et Dominik Vincon. Ce sera le challenger à surveiller en course.

On peut aussi compter sur le Suzuki Endurance Racing Team, 4e au départ. Vincent Philippe, Etienne Masson et Alex Cudlin sauront faire parler l’expérience en course.

Yamaha Viltaïs Experiences en mode attaque
Sur la réserve hier, le Yamaha Viltaïs Experiences a fait parler la poudre et les pneus de qualifications aujourd’hui et reprend les commandes de la catégorie Superstock. Bastien Mackels, Florian Alt et Axel Maurin placent la Yamaha #333 en 5e position sur la grille. Ils devancent des teams EWC d’expérience comme le F.C.C. TSR Honda et le Bolliger Team Switzerland. Ils prennent surtout l’ascendant sur deux équipes Superstock ambitieuses, le Völpker NRT48 Schubert Motors by ERC et Moto Ain CRT.
La Honda Endurance Racing partira en 10e position.

Une séance qualificative mouvementée
Cette seconde séance chronométrée a été marquée par de nombreuses chutes sans gravité parmi les leaders. Mike Di Meglio (GMT94 Yamaha) est allé à la faute, comme Marvin Fritz (YART Yamaha Official EWC Team), Lukas Trautmann (Team LRP Poland), Alex Cudlin (Suzuki Endurance Racing Team), Florian Alt (Yamaha Viltaïs Experiences) et d’Osamu Deguchi (Eva RT Webike Trick Star).

Prochain rendez-vous en piste demain matin samedi pour le warm-up à partir de 9 h CEST. Le départ des 8 Heures d’Oschersleben sera donné samedi à 14 h pour une arrivée jugée de nuit à 22 h.

Résultats des qualifications

Grille provisoire de départ

Les pilotes féminines sont sous les feux de l’actualité. Au Bol d’Or, le week-end dernier, Lucy Glöckner a enflammé la fin de course dans sa lutte pour le podium. Mais il y avait aussi à l’arrivée l’équipage 100 % féminin du Girls Racing Team avec Amandine Creusot, Jolanda Van Westrenen et Muriel Simorre, et la pilote féminine du Flam Racing, Margaux Wanham.

Les pilotes féminines sont sous les feux de l’actualité. Au Bol d’Or, le week-end dernier, Lucy Glöckner a enflammé la fin de course dans sa lutte pour le podium. Mais il y avait aussi à l’arrivée l’équipage 100 % féminin du Girls Racing Team avec Amandine Creusot, Jolanda Van Westrenen et Muriel Simorre, et la pilote féminine du Flam Racing, Margaux Wanham.

Quatrième à l’arrivée du Bol d’Or, Völpker NRT48 Schubert Motors by ERC a enflammé la fin de course avec un duel épique qui a opposé Lucy Glöckner, pilote de cette BMW allemande privée et Sébastien Gimbert, pilote officiel du Honda Endurance Racing, qui s’impose sur le fil à l’arrivée. Cet exploit s’accompagne d’une victoire en EWC Dunlop Independent Trophy assortie d’une prime de 5 000 €.

Quatrième à l’arrivée du Bol d’Or, Völpker NRT48 Schubert Motors by ERC a enflammé la fin de course avec un duel épique qui a opposé Lucy Glöckner, pilote de cette BMW allemande privée et Sébastien Gimbert, pilote officiel du Honda Endurance Racing, qui s’impose sur le fil à l’arrivée. Cet exploit s’accompagne d’une victoire en EWC Dunlop Independent Trophy assortie d’une prime de 5 000 €.

Le Bol d’Or à deux pilotes est un véritable défi à l’ère des machines modernes. Malgré le forfait de leur 3e pilote juste après les qualifications, National Motos a décidé de prendre le départ avec Emeric Jonchière et Stéphane Egéa.

L’Endurance est une discipline exceptionnelle à facettes multiples. Le championnat du monde FIM EWC se nourrit des exploits des pilotes, des équipes, des machines et aussi des manufacturiers pneumatiques. La démonstration en a été faite au Bol d’Or.

L’Endurance est une discipline exceptionnelle à facettes multiples. Le championnat du monde FIM EWC se nourrit des exploits des pilotes, des équipes, des machines et aussi des manufacturiers pneumatiques. La démonstration en a été faite au Bol d’Or.

Le GMT94 Yamaha, champion du monde en titre, remporte son premier Bol d’Or depuis 2007. L’équipe officielle française s’impose devant le Wepol BMW Motorrad Team by Penz13 et le Honda Endurance Racing qui nous offert un finish historique avec un duel entre Sébastien Gimbert et Lucy Glöckner, pilote allemande du Völpker NRT48 Schubert Motors by ERC.

Le GMT94 Yamaha, champion du monde en titre, remporte son premier Bol d’Or depuis 2007. L’équipe officielle française s’impose devant le Wepol BMW Motorrad Team by Penz13 et le Honda Endurance Racing qui nous offert un finish historique avec un duel entre Sébastien Gimbert et Lucy Glöckner, pilote allemande du Völpker NRT48 Schubert Motors by ERC.

Depuis 21 heures de course au Bol d’Or, le Tati Team Beaujolais Racing se bat pour la victoire en Superstock. Cette équipe française sur Kawasaki pointe à la 5e place et domine la catégorie Superstock.