EN SAVOIR PLUS SUR LE FIM EWC

EN SAVOIR PLUS SUR LE FIM EWC 2018-09-15T12:51:57+02:00

Le FIM EWC est un championnat à grand spectacle qui met en scène des motos et des hommes (mais aussi des femmes) sur des épreuves de 8 heures à 24 heures.

La saison 2018-2019 compte cinq manches en France, en Allemagne, en Slovaquie et au Japon. Le FIM EWC fait halte sur des pistes prestigieuses comme le Circuit Paul Ricard au Castellet et le Circuit Bugatti au Mans en France et le Circuit de Suzuka au Japon. Le FIM EWC compte deux rendez-vous en Europe de l’Est à Oschersleben en Allemagne et sur le très technique Slovakia Ring.

Depuis l’arrivée d’Eurosport Events en qualité de promoteur de l’EWC aux côtés de la FIM en 2015, le championnat du monde a particulièrement progressé en terme de médiatisation avec des retransmissions TV en direct dans le monde entier, de fréquentation avec un regain d’intérêt du public, d’internationalisation et de participation des teams au FIM EWC avec chaque saison l’arrivée de nouvelles équipes de haut niveau.

Le FIM EWC a des spécificités uniques dans le sport moto. Toutes les épreuves se disputent en partie de nuit, même lors les courses de 8 heures. Le FIM EWC est l’une des rares championnats du monde où le choix des pneumatiques reste libre. Autre originalité du FIM EWC, les spectaculaires départs « type Le Mans » où les pilotes traversent la piste en courant pour enfourcher leurs motos.

Sur ces épreuves longue distance qui mettent à l’épreuve les machines et les hommes, les équipages de deux à trois pilotes se relaient au guidon des machines très proches des motos de série.

Deux catégories s’affrontent en FIM EWC, Formula EWC et Superstock.

Le Formula EWC (plaque numéro à fond noir, phare à lumière blanche et poids minimum 175 kg) est la catégorie reine et offre des possibilités d’amélioration des performances en course. L’apparence générale doit rester conforme à la machine homologuée mais il est possible de remplacer la fourche, l’amortisseur, le bras oscillant, les freins, le radiateur et l’échappement. Une certaine liberté est accordée pour accroître le niveau de performance moteur. Ces machines sont équipées d’un système de changement rapide des roues.

En Superstock, (plaque numéro à fond rouge, phare à lumière jaune et poids minimum 168 kg) les machines sont très proches des modèles de série. Le moteur doit rester dans sa configuration d’origine et les modifications sont très limitées (cartographie des boîtiers électroniques d’injection, renforcement de l’embrayage, changement du silencieux d’échappement, entre autres). Le démontage des roues reste d’origine et demande donc une bonne stratégie de changements de pneumatiques lors des ravitaillements.

En Formula EWC comme en Superstock, le réservoir est modifié pour atteindre une capacité maximale de 24 litres avec un dispositif de remplissage rapide du réservoir.

Les deux catégories sont en lice pour conquérir le titre de champion du monde FIM EWC. Les équipes Superstock concourent aussi spécifiquement pour décrocher chaque saison la Coupe du Monde FIM EWC.