BMW signe la pole au Bol d’Or et souligne ses ambitions pour le titre EWC

2022-09-17T07:30:53+02:00septembre 16th, 2022|2022|

Le BMW Motorrad World Endurance Team prendra le départ de la manche décisive du Championnat du monde d’Endurance de la FIM depuis la pole position, sa première en EWC et un coup de boost supplémentaire pour ses chances de titre.

L’écurie belge est une des cinq qui sont fermement engagées dans la lutte pour la très convoitée couronne des Constructeurs à l’occasion de l’édition marquant le centenaire de la course du Bol d’Or, longue de 24 heures, et sa performance sur le Circuit Paul Ricard fait que trois équipes différentes auront signé au moins une pole en cette saison très ouverte.

Les résultats étant basés sur la moyenne des chronos des deux pilotes les plus rapides de chaque équipage lors des deux séances de qualification (jeudi et vendredi), les meilleurs temps réalisés par Markus Rieterberger et Illya Mykhalchyk, sur leur BMW M1000RR équipée de Dunlop, se sont avérés décisifs dans le sud de la France.

Après avoir terminé en tête de la première séance de qualification avec un meilleur temps et un nouveau record du tour en qualification EWC en 1’52”267 – battant ainsi le 1’52”374 de Xavier Siméon établi en 2021 –, l’Allemand a été encore plus véloce lors de la Seconde Qualification, qui s’est déroulée dans des conditions légèrement plus fraîches que la veille, avec un tour en 1’51”693. Cependant, c’est son coéquipier ukrainien Mykhalchyk qui a fixé le chrono de référence à 1’51”641, devenant ainsi le pilote EWC le plus rapide au Circuit Paul Ricard. Les datas du BMW Motorrad World Endurance Team ont confirmé que Mykhalchyk avait atteint une vitesse maximale de 342 km/h sur la célèbre ligne droite du Mistral.

Le YART – Yamaha Official Team EWC a pris la deuxième place aux chronos combinés devant Yoshimura SERT Motul, qui mène le classement Équipes de l’EWC devant F.C.C. TSR Honda France après trois manches.

Dans la catégorie Superstock soutenue par Dunlop, le Wójcik Racing Team s’est emparé de la pole pour la seconde fois consécutive en Coupe du monde d’Endurance de la FIM, après y être déjà parvenu lors des 24H SPA EWC Motos en juin. Le Team 18 Sapeurs Pompiers CMS Motostore s’est classé deuxième, suivi de National Motos Honda.

Comment la pole s’est jouée en EWC
Sur la lancée de sa performance du jeudi, Markus Reiterberger a encore une fois réalisé le meilleur temps ce matin parmi les pilotes Bleus pour le BMW Motorrad World Endurance Team, avec un tour en 1’51”693. Niccolò Canepa, du YART – Yamaha Official Team EWC, s’est montré le deuxième plus rapide à seulement 0”249, Greeg Black de Yoshimura SERT Motul prenant la troisième place en 1’52”068. Josh Hook a fini quatrième pour F.C.C. TSR Honda France en 1’52”155, et Leon Haslam, qui va prendre part à sa première course de 24 heures ce week-end et n’a jamais couru précédemment sur le Circuit Paul Ricard, cinquième pour le TATI Team Beringer Racing en 1’52”420. Isaac Viñales, l’Espagnol du Team Moto Ain, a impressionné avec un tour en 1’52”746, devant Florian Alt (Viltaïs Racing Igol, 1’52”881), Chaz Davies (ERC Endurance-Ducati, 1’53”284), Dan Linfoot (Wójcik Racing Team, 1’53”524) et Randy de Puniet (Webike SRC Kawasaki France, 1’54”782). Comme dans la Première Qualification, Kevin Manfredi, du Wójcik Racing Team, a été le pilote à battre dans la catégorie Superstock, concluant la séance de 20 minutes avec le meilleur chrono en 1’54”788. Hugo Clere a fini derrière lui en 1’54”974 pour le Team 18 Sapeurs Pompiers CMS Motostore.

Illya Mykhalchyk a terminé en tête du classement des pilotes Jaunes, toujours pour le BMW Motorrad World Endurance Team, son impressionnant 1’51”641 étant de 0”183 plus rapide que le meilleur temps de Marvin Fritz pour le YART – Yamaha Official Team EWC. Kazuki Watanabe (Yoshimura SERT Motul) s’est classé troisième en 1’52”508, suivi du jeune pilote français Corentin Perolari du Team Moto Ain avec un 1’52”898. Mike Di Meglio (1’52”953) a pris la cinquième place pour F.C.C. TSR Honda France devant Xavi Forés d’ERC-Endurance Ducati (1’53”189). Sheridan Marais venait ensuite pour le Wójcik Racing Team en 1’53”461 devant un quadruple vainqueur du Bol d’Or, Grégory Leblanc (1’53”684), huitième avec le TATI Team Beringer Racing. Erwan Nigon (1’53”917) et Étienne Masson (1’54”043) ont complété le top 10 pour Viltaïs Racing Igol et Webike SRC Kawasaki France respectivement.

Déjà qualifié deux fois en pole durant cette saison EWC, Karel Hanika s’est montré le plus rapide des pilotes Rougesavec un meilleur tour en 1’52”100 pour le YART – Yamaha Official Team EWC en dépit d’un souci de capteur. Le BMW Motorrad World Endurance Team a fini deuxième avec Jérémy Guarnoni, 0”709 plus loin, devant Florian Marino (1’52”995) de Webike SRC Kawasaki France. Sylvain Guintoli s’est classé quatrième pour Yoshimura SERT Motul en 1’53”188, et Alan Techer cinquième pour F.C.C. TSR Honda France en 1’53”428. Claudio Corti (Team Moto Ain) venait ensuite en 1’53”954, devant Bastien Mackels (TATI Team Beringer Racing) en 1’54”129, Mathieu Gines (Wójcik Racing Team) en 1’54”460 et Steven Odendaal (Viltaïs Racing Igol) en 1’54”474 et David Checa qui a complété le top 10 en 1’54”726 pour ERC Endurance-Ducati. Wayne Tessels (RAC41-Chromeburner) a signé le meilleur temps des Superstock, suivi de Philipp Steinmayr (Team 18 Sapeurs Pompiers CMS Motostore).

Enfin, Robin Mulhauser a été le meilleur réserviste dans la session des pilotes Verts, le Suisse tournant en 1’54”217 pour le YART – Yamaha Official Team EWC. Christian Iddon (Yoshimura SERT Motul) a terminé deuxième devant Kenny Foray (BMW Motorrad World Endurance Team), James Westmoreland (Viltaïs Racing Igol) et Lorenzo Zanetti que l’on voit en EWC pour la première fois depuis les pré-tests des 24 Heures Motos en mars. L’Italien aurait dû disputer toute la saison EWC pour ERC Endurance-Ducati, mais il a subi de sérieuses blessures dans un accident lors d’une course en Italie avant l’ouverture au Mans. Bálint Kovács, le jeune Hongrois du Wójcik Racing Team, a été le plus rapide des concurrents Superstock devant Hugo Robert pour le Team LH Racing.

RETOUR PREMIÈRE QUALIFICATION : REITERBERGER PLACE BMW EN TÊTE
Pilote du BMW Motorrad World Endurance Team, Markus Reiterberger a entamé les qualifications de l’édition marquant le centenaire du Bol d’Or comme il avait terminé la séance d’essais privés officieux de la matinée sur le Circuit Paul Ricard, l’équipage de la structure belge ayant été le plus rapide dans trois des quatre segments de la séance.

L’Allemand, double vainqueur en Championnat du monde d’Endurance de la FIM, a réalisé le tour le plus rapide parmi les pilotes Bleus avec un temps de 1’52”267. Josh Hook a pris la piste sur la fin et signé le deuxième chrono pour F.C.C. TSR Honda France avec un 1’52”511, Niccolò Canepa (YART – Yamaha Official Team EWC) prenant la troisième place en 1’52”925. Leon Haslam, qui participe à sa première course de 24 heures ce week-end et n’a jamais piloté auparavant sur le Circuit Paul Ricard, a terminé au quatrième rang pour le TATI Team Beringer Racing en 1’53”117, alors qu’une tentative tadive de Randy de Puniet a permis au pilote Webike SRC Kawasaki France de s’inviter dans le top 5 avec un temps de 1’53”191 – juste devant Florian Alt de Viltaïs Racing Igol. Kevin Manfredi a justifié son statut d’expert du Circuit Paul Ricard avec le meilleur tour dans la catégorie Superstock en 1’54”674 pour le Wójcik Racing Team, suivi à 0”337 de Sébastien Suchet pour National Motos Honda. Le temps de Manfredi allait rester le plus rapide de tous en Superstock.

Illya Mykhalchyk a poursuivi la bonne Première Qualification du BMW Motorrad World Endurance Team équipé de pneus Dunlop, s’emparant du meilleur temps dans la session réservée aux pilotes Jaunes en 1’52”415. Mike Di Meglio a offert une nouvelle deuxième place à F.C.C. TSR Honda France en 1’52”630, devant Marvin Fritz auteur d’un 1’53”307 pour le YART – Yamaha Official Team EWC. Xevi Fores a chuté mais pas avant d’avoir enregistré un chrono de 1’53”470 valant à ERC Endurance-Ducati la quatrième position devant le Wójcik Racing Team avec Sheridan Morais (1’53”642). Étienne Masson s’est classé sixième pour Webike SRC Kawasaki France avec un tour en 1’53”747. Après qu’Isaac Viñales a terminé septième pour le Team Moto Ain dans la session d’ouverture des pilotes Bleus, Corentin Perolami a fait de même pour l’écurie privée française, tournant en 1’53”789. Enzo Boulom (MACO Racing) a fini dixième. Valentin Suchet a permis à National Motos Honda de finir en tête des Superstock devant Danny Webb du Wójcik Racing Team, soit un échange de positions entre ces deux formations par rapport au premier segment. Adrien Parassol a chuté, mais le pilote de la Yamaha Pitlane Endurance s’est relevé sans aide extérieure.

Auteur de la pole aux 24 Heures Motos puis aux 24H SPA EWC Motos pour le YART – Yamaha Official Team EWC, Karel Hanika a privé l’équipe à la BMW d’un triplé gagnant avec le meilleur temps dans la session des pilotes Rouges. Le Tchèque roulant en Bridgestone a tourné en 1’52”914, un tour de 0”044 plus rapide que ce qu’a pu obtenir Jérémy Guarnoni pour le BMW Motorrad World Endurance Team. Alan Techer a été le troisième plus véloce en 1’53”159 pour son retour chez F.C.C. TSR Honda France, et Florian Marino le quatrième en 1’53”190 pour Webike SRC Kawasaki France. On a assisté à de belles performances des revenants Sylvain Guintoli et Bastien Mackels qui ont manqué les manches de Suzuka et Spa-Francorchamps, respectivement, pour cause de blessure. Guintoli s’est montré le cinquième plus rapide sur le Suzuki n° 1 d’Yoshimura SERT Motul, Mackels le septième sur la Kawasaki du TATI Team Beringer Racing. Cependant, le tour en 1’53”616 de Guintoli n’a pas été le plus rapide du trio de l’équipe qui mène le Championnat du monde d’Endurance de la FIM, cet honneur étant revenu à Gregg Black avec un 1’53”527 – le huitième meilleur temps – dans la session des pilotes Bleus (Kazuki Watanabe a pris la neuvième place pour l’équipe japonaise basée au Japon en 1’54”071 dans celle des Jaunes). Pour revenir aux pilotes Rouges, Steven Odendaal a été le sixième plus rapide d’entre eux pour Viltaïs Racing Igol, devant le double vainqueur du Bol d’Or qu’est David Checa (ERC Endurance-Ducati). Philipp Steinmayr a assuré que trois équipes Superstock différentes signent tour à tour le meilleur chrono, l’Autrichien le faisant pour le Team 18 Sapeurs Pompiers CMS Motostore. Par ailleurs, un accident de Charles Cortot au virage n° 7, sur la Suzuki du Junior Team LMS, a entraîné une interruption de la séance au drapeau rouge, le temps que soient réparées les barrières de sécurité.

Kenny Foray a offert une troisième fois le meilleur temps au BMW Motorrad World Endurance Team dans la session des pilotes Verts réservistes, le Français réalisant un impressionnant 1’52”717. Lorenzo Zanetti, qui devait disputer une saison complète en EWC pour ERC Endurance-Ducati avant de subir de sérieuses blessures lors d’une course en Italie avant l’ouverture au Mans, a été le deuxième plus rapide devant Christian Iddon (Yoshimura SERT Motul), Robin Mulhauser (YART – Yamaha Official Team EWC) et James Westmoreland (Viltaïs Racing Igol). Le jeune Hongrois du Wójcik Racing Team, Bálint Kovács, a signé le meilleur temps des Superstock.

RÉACTIONS

Formula EWC, Illya Mykhalchyk (BMW Motorrad World Endurance Team) : “Avant tout, je suis très content de cette pole position, elle a été assez longue à réaliser et finalement, nous l’avons grâce au travail de toute l’équipe et de tous les pilotes. La journée d’hier a été bonne, et celle d’aujourd’hui aussi. Il y a eu pas mal de problèmes avec le trafic, mais j’ai adopté une stratégie assez normale en attendant que tout le monde soit passé et je suis sorti des stands sur une piste quasiment vide. J’ai trouvé une bonne aspiration dans la ligne droite, puis j’ai gagné un peu de temps dans le troisième secteur et dans le dernier. J’ai fait quelques bons tours et enfin, nous sommes premiers.”

Superstock, Danny Webb (Wójcik Racing Team STK 777) : “Je n’ai pas roulé sur une moto depuis trois mois et au début, il m’a fallu un peu de temps pour être bien. Mais après que nous avons trouvé un bon set-up pour la moto, hier, je savais que ma confiance n’irait qu’en augmentant. Durant les essais de nuit, j’ai encore eu un bon feeling. Je n’ai pas eu de chance dans le trafic hier et aujourd’hui, je n’ai pas obtenu de bonne aspiration – mais je pouvais voir un pilote devant moi et, bien sûr, ça m’a aidé. Mais l’équipe a fait un boulot fantastique. Nous avons été très malchanceux en course cette année, mais nous avons toujours montré que nous sommes rapides. Nous avons un bon réglage, nous nous sentons tous à l’aise et il nous faut juste gérer les situations qui se présenteront en course afin d’obtenir le résultat que nous méritons pour toute l’équipe, car tout le monde travaille incroyablement dur et se donne à 100 %.”

MEILLEURS TOURS PREMIÈRE QUALIFICATION
Pilotes Bleus Formula EWC :

Markus Reiterberger (BMW Motorrad World Endurance Team), 1’52”267
Pilotes Bleus Superstock :
Kevin Manfredi (Wójcik Racing Team), 1’54”674
Pilotes Jaunes Formula EWC :
Illya Mykhalchyk (BMW Motorrad World Endurance Team), 1’52”415
Pilotes Jaunes Superstock :
Valentin Suchet (National Motos Honda), 1’55”259
Pilotes Rouges Formula EWC :
Karel Hanika (YART – Yamaha Official Team EWC), 1’52”914
Pilotes Rouges Superstock :
Philipp Steinmayr (Team 18 Sapeurs Pompiers CMS Motostore), 1m55”571
Pilotes Verts Formula EWC :
Kenny Foray (BMW Motorrad World Endurance Team), 1’52”717
Pilotes Verts Superstock :
Bálint Kovács (Wójcik Racing Team), 1’55”859

MEILLEURS TOURS SECONDE QUALIFICATION

Pilotes Bleus Formula EWC :
Markus Reiterberger (BMW Motorrad World Endurance Team), 1’51”693
Pilotes Bleus Superstock :
Kevin Manfredi (Wójcik Racing Team), 1’54”788
Pilotes Jaunes Formula EWC :
Illya Mykhalchyk (BMW Motorrad World Endurance Team), 1’51”641
Pilotes Jaunes Superstock :
Danny Webb (Wójcik Racing Team), 1’54”942
Pilotes Rouges Formula EWC :
Karel Hanika (YART – Yamaha Official Team EWC), 1’52”100
Pilotes Rouges Superstock :
Wayne Tessels (RAC41-Chromeburner), 1’55”635
Pilotes Verts Formula EWC :
Robin Mulhauser (YART – Yamaha Official Team EWC), 1’54”217
Pilotes Verts Superstock :

Bálint Kovács (Wójcik Racing Team), 1m55”654

Le classement général des qualifications est disponible en cliquant ICI.

Et maintenant ?

L’édition du centenaire du Bol d’Or, manche décisive du Championnat du monde d’Endurance de la FIM 2022, doit débuter à 15h00 CET le samedi 17 septembre. Cliquez ICI pour les détails concernant la retransmission de la course en direct partout dans le monde.