Après 16 heures : la lutte pour le titre reste ouverte, ERC Endurance-Ducati mène le Bol d’Or pour six secondes

2022-09-18T07:00:09+02:00septembre 18th, 2022|2022|

La bataille pour remporter le Championnat du monde d’Endurance FIM a fait rage toute la nuit et ne montre aucun signe d’essoufflement alors que l’édition marquant le 100e anniversaire du Bol d’Or entre dans ses huit dernières heures au Circuit Paul Ricard.

En tête après huit heures et parvenue à conserver son avantage malgré une pénalité de stop and go à la suite d’une infraction lors d’un pit-stop juste avant minuit, l’équipe ERC Endurance-Ducati a été contrainte à effectuer un arrêt non prévu peu avant 0h45 pour un remplacement de l’embrayage. Le retard qui en a découlé a initialement renvoyé la structure allemande à la quatrième place et promu le TATI Team Beringer Racing en tête de la course.

F.C.C. TSR Honda France, déjà retardée plus tôt par des soucis de radiateur et d’échappement, occupant la cinquième place et l’étant une nouvelle fois par un second remplacement de l’échappement à 3h56 –, le TATI Team Beringer Racing semblait alors bien placé pour gagner le classement Équipes de ce Championnat du monde d’Endurance FIM, un remarquable accomplissement pour l’écurie privée alignant une Kawasaki.

Emmené par un quadruple vainqueur du Bol d’Or, Grégory Leblanc, et comprenant le nouveau venu Leon Haslam ainsi que le jeune espoir Bastien Mackels, le TATI Team Beringer Racing a montré une forme exceptionnelle et évité les arrêts au stand qui ont frappé plusieurs des équipes rivales comme le BMW Motorrad World Endurance Team, le YART – Yamaha Official Team EWC et Yoshimura SERT Motul, qui ont peu roulé de nuit ou n’ont pas atteint celle-ci.

Mais la quête par ERC Endurance-Ducati d’une première victoire en EWC n’est pas terminée, et sa machine est revenue en tête à 6h09 – un changement de position qui a fait repencher la balance en faveur de F.C.C. TSE Honda France dans la lutte pour le titre après l’attribution de points de bonus une fois atteintes les 16 heures de course.

De façon incroyable, 6”210 seulement séparent le duo de tête à huit heures de l’arrivée et les chances d’assister à de nouveaux changements et retournements de situation demeurent élevées dans cette manche décisive de l’EWC 2022.

Nous avons eu quelques soucis et perdu le commandement, mais nous sommes de retour en tête”, a expliqué Xavi Forés, l’un des pilotes espagnols d’ERC Endurance-Ducati. “Ça reste assez difficile et il n’y a qu’un petit écart avec la deuxième place. Mais nous nous sentons bien et maintenant, il s’agit plus de gérer la situation. La moto fonctionne bien et nous sommes sur un bon rythme.”

Chaz Davies étant blessé au dos, Forés et David Checa ont assuré l’essentiel des relais durant la nuit. “Quand on mène, on ne ressent pas autant la douleur”, a ajouté Forés.

Le Wójcik Racing Team occupe la dernière place sur le podium provisoire devant Viltaïs Racing Igol, F.C.C. TSR Honda France et Webike SRC Kawasaki France, qui est remonté de l’extérieur du top 10 après un problème avec le faisceau de câblage du moteur. Le Team Bolliger Switzerland, le Team LRP Poland, MACO Racing et Motobox Kremer Racing complètent le top 10 en Formula EWC devant le Team Moto Ain, qui a rétrogradé durant la nuit après avoir roulé dans le top 6.

Un rebondissement matinal place RAC41-Chromeburner en tête des Superstock
OG Motorsport by Sarazin était toujours en lice pour un triomphe en Coupe du monde d’Endurance FIM quand Alex Plancassagne a été victime d’une grosse sortie de route à 2h50. Les barrières de sécurité nécessitant des réparations au virage n° 7, la voiture de sécurité a fait son entrée en piste alors que Plancassage ramenait au stand sa Yamaha assez endommagée. Le Team 18 Sapeurs Pompiers CMS Motostore a hérité du leadership de la catégorie – et renforcé du même coup sa mainmise sur la course au titre –, mais deux longs arrêts en raison d’une surchauffe l’ont exclu de la lutte pour la victoire au Bol d’Or. BMRT 3D Maxxess Nevers est deuxième devant le Wójcik Racing Team, parti de la pole position hier. Pitlane Endurance est actuellement sixième derrière le Team 18 Sapeurs Pompiers CMS Motostore. Des soucis techniques ont fait prendre un retard considérable au Team 33 Louit April Moto, et une chute de Valentin Suchet en début de course a contraint National Motos Honda à l’abandon. Le pilote suisse a dû être emmené à l’hôpital.

Temps fort au Bol d’Or : une aspiration et un dépassement sensationnels de Forés
Les premiers tours ont été le théâtre d’une passe d’armes aux allures de classique en Championnat du monde d’Endurance FIM, Gregg Black, Mike Di Meglio, Xavi Forés et Markus Reiterberger ayant tous occupé la tête. Et c’est Forés a accompli le dépassement le plus spectaculaire, dépassant ses trois rivaux après avoir pris une fantastique aspiration dans la Ligne droite du Mistral. Cliquez ICI pour voir les images.